Skip to content

L'Altérité de la nature chez Verlaine dans les 'Ariettes oubliées' II, IV, V et VII

Research output: Contribution to journalArticle

Original languageFrench
Pages (from-to)187-198
JournalDix-Neuf
Volume19
Issue number3
DOIs
DateAccepted/In press - 8 Mar 2015
DatePublished (current) - 16 Dec 2015

Abstract

La poésie verlainienne autour de 1874 témoigne d’une relation particulière du narrateur à son environnement dont les traces surgissent au seuil des Romances sans paroles dans les ‘Ariettes oubliées’. Dans la mesure où ces vers innovants sont marqués par la perte d’une affinité entre nature et humanité, les Ariettes II, IV, V et VII offrent un terrain fructueux pour une analyse écocritique de l’altérité de la nature et de son rôle dans la formation de valeurs poétiques. Cette étude considère le rapport entre certains concepts écologiques et la prosodie afin de proposer un regard écopoétique sur les tensions entre l’humanité et la nature vers la fin du dix–neuvième siècle.

Documents

View research connections

Related faculties, schools or groups